La dépendance affective a-t-elle un sens et une raison d’être dans votre vie ?

Citation Cristina Marques 1

On ne devient pas dépendant affectif par hasard.
Quand on souffre, peu importe le domaine de notre souffrance, c’est parce qu’on n’a pas compris la vie.
En ce qui concerne le domaine des relations, nous souffrons parce que nous n’avons pas compris le but des relations.Nous sommes des Êtres qui passons notre vie à être dans l’action mais nous ne posons pas forcément les actions qui sont en accord avec l’Être véritable que nous sommes. Comme je l’explique dans ma conférence La Puissance de la Pensée Positive nous ne sommes pas qu’un corps physique avec un cerveau pour le faire fonctionner.
Nous sommes bien plus que cela. Nous sommes un Être triple constitué d’un corps physique, un esprit et une âme.Le rôle de notre âme est de transmettre à notre esprit les désirs et les besoins qui définissent l’Être véritable que Nous Sommes. Le rôle de notre esprit est de transmettre à notre corps physique les désirs et les besoins de notre âme afin que le corps physique pose les actions adéquates à leur manifestation dans notre réalité.Lorsque ces trois aspects de mon Être sont alignés, qu’ils sont en harmonie les uns avec les autres.

Je fais l’expérience de l’ Être Véritable Que Je Suis,
Je me connais en tant que La Version La Plus Élevée de Qui Je Suis

Notre âme, avant de s’incarner sur cette terre dans un corps physique, a choisi de venir y vivre un plan divin. Pour certaines personnes, vivre l’expérience de la dépendance affective fait partie de ce plan divin. 

Le plan divin de tout Être est de se connaître en tant que La Version La Plus Élevée de Qui Il Est, mais pour y parvenir il doit d’abord faire l’expérience du contraire de ce état d’Être, ceci afin de créer lui-même délibérément cet état d’Être. 

C’est la raison pour laquelle ces trois aspects de l’Être sont généralement en dysharmonie et ce, tant que l’Être humain n’a pas connu l’Éveil. 

L’esprit est souvent parasité par l’ego qui l’empêche d’accomplir son rôle.
Ainsi le corps physique est dirigé par l’ensemble des peurs qui constituent l’ego et au lieu de vivre un résultat répondant à la manifestation des désirs et des besoins de l’âme, le corps physique manifeste un résultat qui provient de l’ego.

C’est ainsi que Je fais l’expérience contraire de l’Être Véritable Que Je Suis.

La dépendance affective est un de ces états d’Être contraires à l’Être Véritable Que Je Suis et il fait partie de mon processus d’évolution.

L’ego c’est l’ensemble des croyances inconscientes que nous avons nourries depuis notre existence. Ces croyances, devenues importantes pour nous sont le résultat d’un lavage de cerveau que nous avons subit de l’extérieur. On nous a rempli d’idées et de concepts bien définis sur ce qui est bien et mal. Ce lavage de cerveau nous conduit à avoir des perceptions face à certains événements ou circonstances de la vie. C’est parce que ces perceptions ont été vécues de manière particulièrement douloureuse ou joyeuse que nous les avons gardées en mémoire et que nous les répétons inconsciemment dans notre vie, parfois comme un cercle vicieux.

Ainsi, lorsque je crois revivre des circonstances qui me rappellent la souffrance mémorisée je cherche à l’éviter pour ne pas revivre cette souffrance et lorsque je crois revivre des circonstances qui me rappellent la joie mémorisée, je cherche à la répéter. Parfois cette joie est éphémère et illusoire, c’est notamment, souvent le cas dans les relations de codépendance.

Il est important de comprendre que l’ego n’est pas un ennemi, il cherche juste à me protéger. C’est le pouvoir que je lui ai attribué. Mais si je continue de lui donner ce pouvoir c’est lui qui dirigera ma vie et je bloque inconsciemment les désirs et les besoins de mon âme et je m’empêche, ainsi, de vivre de nouvelles expériences, avec une perception neutre, censées me permettre d’évoluer pour devenir l’Être Véritable Que Je Suis.

La dépendance affective est synonyme de reniement de Soi, peur, souffrance, mal-être, tristesse, déchéance, humiliation, dépression, maladie, dégradation, méfiance, jalousie, possessivité, destruction, désespoir, …

Ce sont des états d’Être contraires à l’état d’être Être Véritablement Qui Je Suis.

Être Véritablement Qui Je Suis est synonyme d’Amour, authenticité, liberté, bien-être, joie, lumière, bonheur, santé, créativité, audace, spontanéité, sécurité, foi, confiance…

Ce sont des états d’Être naturels de l’Être humain, c’est l’état d’être Être Véritablement Qui Je Suis dans toute sa splendeur.

La raison pour laquelle Je connais l’état d’Être “dépendante affective” c’est parce qu’avant mon incarnation dans ce corps, mon Âme a choisi en quelques sortes d’oublierl’Être Véritable Que Je Suis.

En d’autre termes, par les conditionnements, l’éducation, l’enseignement que j’ai reçus de mon entourage et auxquels j’ai adhéré inconsciemment, je me suis peu à peu déconnectée de ma véritable nature, de mon essence, ceci afin d’avoir l’opportunité de créer moi-même délibérément La Version La Plus Élevé de Qui Je Suis.

Pour ce faire, il est nécessaire que je m’éveille et que je devienne consciente de moi-même.
J’ai alors besoin de m’adresser à mon ego pour le rassurer et le remercier d’avoir voulu me protéger jusqu’à présent et aussi l’informer que désormais je prends les commandes de ma vie.
C’est à ce stade que je vais pouvoir utiliser un outil précieux qui porte le nom de libre arbitre. Le libre arbitre est un véritable cadeau de la vie que nous avons tous reçu à notre naissance.
Il nous offre l’occasion divine de recréer délibérément notre Soi à travers les expériences que la Vie nous envoie.Ainsi, je recrée mon Soi à mesure que je me “souviens” de Qui Je Suis Véritablement en vivant des expériences.
Cette création n’est possible que parce que je fais d’abord l’expérience du contraire de l’Être Véritable Que Je Suis.
Le contraire de l‘Être Véritable Que Je Suis c’est mon état d’Être dépendante affective”. 

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est le plus grand cadeau que j’ai reçu de la Vie car sans cette expérience je n’aurais pas pu créer délibérément l’Être Véritable Que Je Suis aujourd’huiC’est une création qui se fait chaque jour de la Vie. Lorsque je vis dans la conscience je crée chaque jour La Version La Plus Élevée de Qui Je Suis et c’est ainsi que je m’accomplis.Alors, mon âme qui connaît le plan divin, a fait le choix de venir s’incarner sur la planète Terre sous la forme d’un corps physique afin d’y vivre l’expérience de l’état d’être dépendante affective”. .Mon âme a choisi pour cela, de s’incarner dans un contexte, une famille, un entourage et des circonstances extérieures qui vont lui permettre de vivre cette expérience.
Cette expérience a pour objectif de m’éveiller à travers les relations toxiques et insatisfaisantes que je vais vivre, en me faisant prendre conscience que l’état d’être “dépendante affective” est contraire à l’état d’être Être Véritablement Qui Je Suis. Ce faisant, le rôle de mon esprit est de transmettre ce message à mon corps physique afin que celui-ci pose les actions nécessaires qui permettront à mon âme, à mon corps et à mon esprit d’Être en harmonie et de connaître l’état d’être Être Véritablement Qui Je Suis. 

Avez-vous déjà entendu l’expression 

     “il faut parfois se perdre pour 
                   se retrouver” ? 


C’est une expression qui résume à merveille ce que je viens de vous décrire. 


Pour illustrer cette théorie, que vous trouverez peut être un peu complexe, par des faits concrets et bien réels  j’aimerai vous raconter l’histoire d’une femme qui à l’âge de 33 ans découvre, que la souffrance extrême qu’elle vit depuis 14 ans dans sa relation de couple toxique, porte le nom de dépendance affective. (l’éveil )
Elle réalise alors qu’avant même de naître, cette blessure l’habitait déjà.
Elle comprend que le contexte familial que son âme a choisi va lui permettre de vivre cette blessure avec une mère qui est elle-même dépendante affective et un père absent physiquement la majeure partie du temps.
Cette femme se construira avec un vide affectif douloureux qui grandira au fil du temps et qu’elle vivra dans l’isolement.
Dès l’adolescence elle cherchera à combler ce vide affectif qui la ronge, par l’extérieur à travers les rencontres amoureuses qui défileront dans sa vie en se basant sur le lavage de cerveau qu’elle a subi depuis son enfance. C’est ainsi qu’elle entretiendra longtemps l’illusion qu’un jour son prince charmant viendra et la sauvera de sa détresse. C’est un schéma qu’elle va répéter durant de longues années et c’est ainsi qu’elle fera l’expérience du contraire de l’Être Véritable qu’Elle Est jusqu’à ce fameux jour où elle s’éveille. 
A partir de là un long processus de recherches et de prises de consciences à travers les différentes relations qu’elle va vivre vont la mener à se souvenir progressivement de Qui Elle Est Véritablement et à comprendre que chaque relation toxique lui aura été nécessaire pour qu’elle parvienne à découvrir sa véritable identité. C’est cette découverte qui lui permettra de se libérer, de libérer l’autre et de donner un nouveau souffle à sa Vie.
Et c’est là qu’elle découvre le véritable sens et la raison d’être de son expérience de dépendante affective. Aujourd’hui elle bénit chaque jour cette expérience car elle saisit de tout son Être que sans cette expérience elle ne pourrait pas s’accomplir en écrivant ces quelques lignes pour vous partager son histoire…
Et vous, avez vous compris le sens et la raison d’être de votre dépendance affective ?

Peut importe que vous en soyez au stade où vous vous cherchez encore ou que vous vous soyez libéré de vos chaînes.
L’important est que vous gardiez espoir et que vous sachiez que vous finirez par voir la lumière au bout du tunnel tout comme j’ai fini par la voir. 
Si vous “tombez” sur cet article et qu’il vous interpelle, sachez qu’il n’y a pas de hasard. C’est probablement que vous êtes prêt(e)s à entendre le message que la vie vous envoie à travers cette lecture et qu’elle vous inspire  à entamer un travail sur vous qui vous mènera à la guérison.


Certaines personnes de votre entourage vous diront peut être que vous avez perdu la tête lorsque vous aurez entrepris un travail sur vous afin de retrouver le chemin de votre véritable identité. En réalité c’est le seul chemin qui passe par l’ouverture du cœur pour vous mener à votre âme et lorsque l’on découvre son âme on ne peut plus la renier.

Nous sommes tous ici sur Terre, investis d’une mission qui est celle de se guérir Soi-même, créer chaque jour La Version La Plus Élevée de Qui Nous Sommes et Être un messager de lumière pour notre prochain.

C’est la mission qui m’a été confiée à moi aussi. J’ai été une dépendante affective afin de pouvoir remplir cette mission, apprendre à me guérir et vous transmettre mon message afin qu’à votre tour vous puissiez transmettre le vôtre à votre prochain.

C’est ainsi que nous transformerons notre monde, qui vit aujourd’hui dans la peur, en un monde qui vivra demain dans l’Amour.

Prenez soin de vous et aimez-vous afin que votre amour rayonne autour de vous et se propage sur la terre. 

Avec tout mon amour !
Cristina

Cet article a été écrit par Cristina Marques. Tous droits réservés. Si vous souhaitez partager cet article voici le lien complet :
https://www.magneticobonheur.com/magneacutetico-blog/la-dependance-affective-a-t-elle-un-sens-et-une-raison-detre
Merci de respecter la mise en forme, et de ne pas modifier le texte ni les images.
Pour recevoir les prochains articles de Cristina Marques, inscrivez-vous à la Newsletter

5 réflexions au sujet de « La dépendance affective a-t-elle un sens et une raison d’être dans votre vie ? »

  1. Je commence a m éveiller ce n est pas par hasard que je suis tombe sur votre article pourriez vous me contacter.
    J aimerais avoir des du coaching avec vous
    0620783851

  2. Wow, fantastic blog layout! How long have you been blogging for?you make blogging look easy. The overall look of your site is great, let alone thcetnteno!Dexter Season 7 Episode 10

  3. je viens de trouver votre article et je cherche à me défaire de la dépendance affective car je comprends qu’elle m’empêche d’être celle que je suis. c’est “grâce” à la rupture que mon conjoint a souhaité que j’ai commencé à chercher des réponses… je suis toujours dans la dépendance affective et pourtant je sais qu’en prenant conscience , j’ai fait une partie du travail. Ce cheminement n’est pas facile mais il parait que seules les âmes fortes acceptent le challenge (en plus de celui de nettoyer l’arbre familial)…
    Merci pour votre éclairage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *